*
Nouveau top ASD

Recherche
PrinterFriendly
Version optimisée pour imprimer
As Dardilly contre Olympique des Monts au 1er tour de la coupe de France
28/8/2011 21:20:58 ( 4036 lectures )

COUPE DE FRANCE - l’AS DARDILLY fait le spectacle
 

Pour une reprise, le match entre l’AS Dardilly et l’Olympique des Monts aura été animé. Particulièrement offensifs, les joueurs de Charles Marron ont su se faire plaisir. Leur qualification pour le deuxième tour est une belle performance



 
Mohamed Amri, auteur du plus beau but du match  

Huit buts, un beau soleil, deux équipes au comportement exemplaire… Le match entre l’AS Dardilly (1e div) et l’Olympique des Monts (PE) a fait honneur à ce premier tour de Coupe de France. Personne ne s’est ennuyé à la Brocardière, surtout pas les seniors de l’AS Dardilly, qui y disputaient l’un de leurs derniers matchs avant l’inauguration de leur synthétique à deux pas de là.

Animés par l’esprit coupe, plus roublards et combattifs que leurs adversaires, les locaux, promus en première série, ont gardé de beaux restes de leur dynamique entamée début 2011. Leur qualification rappelle que la paroi qui sépare la première division et la Promotion d’Excellence est fine.

Le frein à main bien serré durant le premier quart d’heure, les Dardillois ont réussi à se lâcher pour mener aux points les deux tiers du temps. Pas forcément évident : d’entrée de jeu, l’Olympique des Monts avait cru faire le plus dur. Après 70 secondes de jeu, Rollin ouvrait la marque en deux temps après un renvoi timide d’Attik (0-1, 2e).
Bien ravitaillé, l’attaquant manquait le doublé à deux reprises en position rapprochée (19 et 30es), mais entre-temps, le ballon avait fini de brûler les crampons Dardillois. La tête froide, Salman profitait d’une mésentente entre Bonnier et Caumeil pour égaliser (1-1, 20e).

 
  Thierry Giroud - Olivier Obenson, l'opposition de styles
Au sortir d’un coup franc de Hamaïzi, le latéral Amri, seul aux vingt mètres, enroulait un ballon splendide qui retombait dans la lucarne (2-1, 30e). Tout se passait bien pour les joueurs de Charles Marron. Les grandes jambes de Rainaut et de Klein ratissaient de plus en plus et les Aveizois ne proposaient plus grand-chose… Jusqu’au retour des vestiaires où l’égalisation visiteuse semblait plus que logique.
Goutagny était mis en échec une première fois (55e) avant de profiter d’un tir croisé sur le poteau du véloce T. Giroud. Les cages vides étaient offertes (2-2, 58e). Trouvant enfin de la largeur dans leur jeu, les visiteurs étaient partis pour croquer des Ecullois à la peine.
Ces derniers attendaient dans l’ombre et plantaient le couteau à trois reprises dans le dos aveizois. Trois buts à la limite du hors-jeu inscrits en huit minutes. Les joueurs de Gabriel Reolid ne s’en remettront pas. Darid (3-2, 67e, puis 5-2, 75e, après un grand pont) et Vieira-Gonçalves (4-2, 69e) gagnaient leurs duels avec Bonnier.
Le quart d’heure de révolte olympien accouchait d’une souris. Ou plutôt d’un but de raccroc de Drivon, qui ne lâchait rien (5-3, 86e). Attik, auteur d’un arrêt improbable devant Drivon, apportait sa contribution au triomphe dardillois.

Reportage de Fabrice Dufaud
 

 
D'autres photos :
 
 
 


Retour Version optimisée pour imprimer Envoyer cet article à un(e) ami(e) Version optimisée pour imprimer
 
Les articles et commentaires publiés ici sont sous la responsabilité, sans restriction de l'auteur respectif.
Compteur statistiques

Invité

Déjà



visiteurs sur notre site
Copyright
© Copyright ASD FOOT, 2006, Lyon. Tous droits strictement réservés
Conception - Réalisation :
Irys Network
Pseudo :
User-Login
Votre E-mail